La science horrible

Nick Arnold

illustration de Tony de Saulles

Le Pommier

Sujet : Découvrez la science sous un autre angle, accompagné d’une équipe de miniscientifiques, d’un lapin de laboratoire, d’un robot dépressif et d’un détective vénal ! Partez pour un voyage délirant qui vous emmènera du plus petit élément de la terre, l’atome, au plus gros, l’univers ; étapes assurées parmi les microbes, dans le corps humain, en pleine lumière et au milieu de l’espace.

Commentaire : Le ton de l’ouvrage est affiché dès la première page : aborder la science différemment et mettre en avant ce qu’elle contient de plus horrible et de plus drôle. Le livre fourmille de dessins, de bulles, d’onomatopées ; la mise en page joue la carte de la diversité dans les couleurs, les encadrés, les tailles et types de caractères ; le texte varie entre résumés, définitions, quizz et annotations. Les données scientifiques sont nombreuses et souvent intéressantes, mais à vouloir absolument donner des « détails horriblement drôles », l’auteur tombe quelquefois dans l’anecdotique, le jeu de mot forcé et même le scato ; l’autocritique de l’auteur qui parle de ses « jeux de mots vaseux », de son album « qui descend bien bas… En dessous de la ceinture » fait référence à un type d’humour, non à la science en général.

rédigé par FW

TITRE AUTEURS ÉDITEURS
La science horrible Nick Arnold Le Pommier
AGE GENRE THÈME COTE
dès 10 ans documentaires Sciences
Univers
PAGES FORMAT ISBN PARUTION PRIX
95 23 x 28,5 cm 9782746503366 15/10/07 18,00 
img/retour.png
 Retour