Comment j'ai disparu

Adrienne Maria Vrettos

illustration de Claude Cachin

Thierry Magnier

Sujet : La découverte des tableaux alimentaires de Karen dans l’un de ses manuels fait se précipiter Donnie chez lui. Hélas, il arrive trop tard. Ni lui, ni les secours ne peuvent ranimer sa soeur qui s’est laissée mourir de faim. Cela fait déjà un certain temps que rien ne va plus dans la famille de ce jeune adolescent de 14 ans. Les parents ne cessent de se quereller. C'est sur les marches du perron que sa soeur aînée Karen et lui ont pris l'habitude de se réfugier, le temps de la dispute. N'y aurait-il pas un lien indirect entre ces disputes et le mal qui, jour après jour, semble ronger Karen, lui faisant rejeter sa meilleure amie et la conduisant inexorablement à sa perte ? Est-ce à cause de ce même mal que Donnie, incapable d'aider autrement sa soeur, décide, un jour, de devenir invisible ?

Commentaire : Adolescent mal dans sa peau, Donnie est rejeté par ses camarades de classe, ne trouve pas de soutien auprès d’une mère dépassée par les évènements et d’un père oublieux de ses promesses accusant au final sa femme d’avoir tué leur fille. Rêveur, le jeune garçon ne cesse d’inventer des histoires dans lesquelles il se réserve le rôle du héros aimé des jolies filles. L’anorexie de Karen, particulièrement bien décrite n’est ainsi nommée que très tardivement, comme pour montrer à quel point cette maladie est sournoise et peut détruire un équilibre familial déjà fragile. Ni l’effacement de Donnie, ni l’attention d’Amanda (jeune fille clamant son droit à disposer de sa virginité comme elle l’entend), pas plus que les tentatives maternelles ou les suivis médicaux un peu tardifs ne débouchent. Pourtant, c’est Karen qui rappelle à Donnie qu’il existe l’encourageant à nouer des contacts. Bien campés, les personnages au caractère fort s’expriment sans détours employant parfois quelques mots grossiers. Résistant à la tentation de la drogue, Donnie trouve finalement le courage de frapper à la porte de ses amis, soulageant ainsi le lecteur. Traduit de l’anglais, ce roman émeut, angoisse, fait réfléchir mais ne peut laisser indifférent.

rédigé par COP

TITRE AUTEURS ÉDITEURS
Comment j'ai disparu Adrienne Maria Vrettos Thierry Magnier
AGE GENRE THÈME COTE
dès 16 ans romans Adolescence
PAGES FORMAT ISBN PARUTION PRIX
260 21 x 12 cm 9782844205223 15/01/07 10,00 
img/retour.png
 Retour