Comme si j'avais peur

Elisabeth Duval

illustration de Stéphane Sénégas

Kaléidoscope

Sujet : Tous les soirs, c’est la même histoire : les hippopotames des rideaux se mettent à danser, danser de plus en plus vite jusqu’à ce qu’il hurle « Maman » ! Comme personne ne se rend compte du danger, ce petit garçon termine la nuit dans le lit de ses parents. Ceux-ci finissent par changer les rideaux. Mais les petits soldats nouvellement arrivés passent à l’attaque sitôt la lumière éteinte. Il n’a pas peur, mais on ne sait jamais, il risquerait d’attraper un coup d’épée… Pour se mettre à l’abri, il rejoint le lit parental. Mais ne croyez pas qu’il soit une poule mouillée pour autant.

Commentaire : Cet album grand format traite avec réalisme et humour les peurs nocturnes des enfants, fruit de leur imagination. Le texte est écrit à la première personne, en langage enfantin et en écriture cursive. Court, dans un vocabulaire simple, il joue beaucoup du comique de répétition. Les illustrations, pleine page, séduisent moins. Agressives, elles utilisent uniquement des rouges, des orangés et des bleus, comme pour traduire le combat et la nuit. L’ensemble reste néanmoins plutôt amusant.

rédigé par ASM

TITRE AUTEURS ÉDITEURS
Comme si j'avais peur Elisabeth Duval Kaléidoscope
AGE GENRE THÈME COTE
dès 4 ans albums Cauchemars
Coucher
PAGES FORMAT ISBN PARUTION PRIX
36 20 x 32 cm 2877674533 01/03/05 12,50 
img/retour.png
 Retour