Anamorphoses 1 : Stella

Froideval

illustration de Francard

Dargaud

Sujet : Un vaisseau spatial vient de se faire capturer par des pirates. Stella, la seule survivante, constitue une proie de choix. Le capitaine l’emmène dans sa chambre où, dévêtue, elle va devoir jouer bruyamment la comédie du plaisir pendant une semaine. Le capitaine est impuissant, mais veut continuer à faire croire le contraire à son équipage. Acceptée comme une des leurs, la nouvelle venue va faire connaissance avec la base secrète : machinerie, salle de détente –bordel-, salle de sport ou elle peut montrer ses formidables capacités. Tout va être détruit par la flotte de l’Alliance qui capture de nombreux prisonniers. Mais qui est véritablement Stella ? Son empreinte rétinienne lui ouvre tous les accès. Elle se dit amnésique et ne comprend pas ce qui arrive !

Commentaire : Dans cet univers intergalactique violent et érotique, le lecteur est privé de repères. Qui sont ces différents groupes en présence ? Qui représente quoi ? Il est volontairement laissé sur sa faim en ce qui concerne l’identité de la mystérieuse jeune fille, qui ne sera dévoilée que dans un prochain épisode. Cette première partie, vide de sens, est le reflet même de la science-fiction la moins séduisante et conviendrait mieux aux adultes amateurs du genre qu'aux jeunes. Les dessins au trait sûr et aux couleurs très réussies pourraient servir un scénario plus intéressant. L’étalage de chair fraîche n’est pas toujours ragoûtant : si Stella est un modèle, ce n’est pas le cas de la mère maquerelle !

rédigé par CHB

TITRE AUTEURS ÉDITEURS
Anamorphoses 1 : Stella Froideval Dargaud
AGE GENRE THÈME COTE
bd Science-fiction
PAGES FORMAT ISBN PARUTION PRIX
49 24 x 32 cm 2205052926 21/01/05 13,00 
img/retour.png
 Retour