LBD une affaire de filles

Grace Dent

Gallimard Jeunesse

Sujet : Trois copines à mort, Les Bambinas Dangeureuses (LBD) sont écœurées de tout et spécialement de leurs parents horribles qui leur interdisent d’aller à une méga-teuf où elles auraient pu aller draguer tous les mecs de la terre. A l’école, ce n’est pas mieux: leur dirlo les fait chier et annule la fête de fin d’année… Elles seules sont divines et ont l’idée d’organiser un concert à l’intérieur de leur bahut où le délire sera grandiose… Elles se piquent à l’idée, en font de la pub, auditionnent, sélectionnent les groupes sur fond de flirt, jalousie, malaise familial… Un véritable tourbillon de stress, excitations, angoisses. Arrive le grand jour. Un succès à en faire baver tous les idiots de la terre.

Commentaire : Un résumé volontairement provoquant, mais pourtant qui n’est que le pâle reflet de la vulgarité, de la grossièreté de ce livre. Ce n’est pas peu dire ! Pourtant l’idée était bonne : des adolescentes cherchent à organiser un concert « branché » au sein de leur collège. Quoique voulant affirmer leur opposition au monde des adultes, étape constitutive de leur âge pour construire sa personnalité, tout en ayant à gérer leurs premiers émois amoureux, elles n’en réalisent pas moins leur fragilité et réalisent que parents et enseignants sont là pour les accompagner dans cette prise d’autonomie même si cela peut passer par des conflits inconfortables. Mais ici, ce thème est traité avec tant d’argot, de bassesse, de complaisance : des histoires de nénés, de tailles de bonnet de soutien gorge, de strings, de baisers avec la langue qui gigote dans la bouche quasi à tous les chapitres que cela en devient lassant. Le fait que les groupes retenus s’appellent «les Fous de Satan» ou «Les nouveaux Messies» ajoutent à ce malaise ambiant. De plus, la traduction est déplorable et mal ajustée au parler actuel des jeunes tant il est difficile de rendre l’argot d’une langue étrangère. Le langage actuel des jeunes, l’expression de leur mal-être, mais aussi leur enthousiasme, leur capacité à réussir, oui… Cela est formidable. Mais ici c’est le « glauque » qui l’emporte. En tous cas, cela ne met nullement les jeunes en valeur. Dommage, car le thème était bon! Sortie le 13 mai 2004

rédigé par GF

TITRE AUTEURS ÉDITEURS
LBD une affaire de filles Grace Dent Gallimard Jeunesse
AGE GENRE THÈME COTE
dès 15 ans romans Adolescence
Révolte
PAGES FORMAT ISBN PARUTION PRIX
239 13,5 x 23 cm 15/04/04 13,50 
img/retour.png
 Retour