Bleu d'enfer pour Léa

Claudine Aubrun

illustration de Karen Laborie

Magnard Jeunesse (Les policiers)

Sujet : Léa, 15 ans, reçoit quelques jours à Toulouse son ami Hugo, à la recherche d'une chambre à louer pour poursuivre ses études. Lors d'une balade nocturne, les deux amis surprennent deux hommes en train d'agresser un jeune tagueur, dont Léa, intrépide, prend la défense. Cet épisode aurait pu n'être qu'un incident sans conséquences si les deux amis n'avaient fait d'autres découvertes inquiétantes, au cours de leurs pérégrinations.

Commentaire : Le thème est original : il nous fait découvrir Toulouse, et la fabrication du pastel dont la ville a le secret depuis des siècles. Il lève aussi un coin de voile sur un problème d'actualité, très marginal, qu'est l'exploitation de femmes étrangères en France. D'un accès facile, ce roman est écrit dans un style vivant, et très simple. Les personnages sont assez typés, mais gardent suffisamment de crédibilité. Léa et Hugo sont sympathiques, spontanés, et l'on apprécie leur l'amitié sans équivoque qui apporte beaucoup de fraîcheur au roman, permettant de se concentrer sur l'intrigue. Cet effort est en effet nécessaire car tout n'est pas très clair, et l'on ne comprend pas facilement les mobiles conducteurs. Par ailleurs, le bien fondé du tag sur des immeubles du XVIII° siècle n'est que très timidement remis en cause, alors que l'art des rues est grandement mis à l'honneur. On manque d'équilibre... Enfin, face à leurs situations familiales douloureuses, les adolescents semblent résignés. La souffrance doit pourtant bien être présente.

rédigé par MJB

TITRE AUTEURS ÉDITEURS
Bleu d'enfer pour Léa Claudine Aubrun Magnard Jeunesse (Les policiers)
AGE GENRE THÈME COTE
dès 10 ans romans Adolescence
Policier
PAGES FORMAT ISBN PARUTION PRIX
0 14,5 x 19 cm 2210984351 30/11/99 6,00 
img/retour.png
 Retour