Le Petit Prince et les enfants du XXIe siècle

petit-prince.png

"Ne me laissez pas tellement triste : écrivez-moi qu'il est revenu"

Cette dernière volonté du narrateur du Petit Prince a été prise au mot par la Succession Saint-Exupéry-d'Agay, les éditions Gallimard, France Télévision et Sony Home Entertainement. Ainsi, le livre, la télévision et le cinéma s'unissent pour rendre accessible aux plus jeunes une oeuvre mondialement célèbre et émerveiller les enfants avec des images et un personnage ancrés dans leur époque.  Le merveilleux, le fantastique et la poésie sont plus que jamais présents dans cette adaptation du personnage et non du livre.

Le Petit Prince aux yeux pleins d'étoiles devient le narrateur de son propre périple dans la galaxie. Il garde la simplicité et la spontanéité de son aîné et délivre des messages similaires : la valeur du temps consacré à apprivoiser, puis l'importance d'entretenir l'amitié ; l'attention à porter à l'environnement et la vigilance à garder pour prévenir  les catastrophes.  Son aspect n'est plus celui créé par un génial coup de crayon aquarellé mais le résultat d’une fine étude en 3D, image de synthèse riche en détails. Loin d'être un super-héros, il apparaît fragile et doux : ses mouvements sont fluides, à l’instar d’un danseur, et ses pouvoirs magiques résident dans un carnet de croquis et une épée.

La rose reste une confidente privilégiée et chaque jour le Petit Prince lui écrit pour lui raconter ses aventures.

Le renard, son ami fidèle, l’accompagne dans son périple. Indécis, peureux, râleur, il est l'alter ego qui le met en valeur et qui parfois pondère ses élans.

Le  serpent, mouvant, hypnotique, au corps multiforme, parcourt l’univers pour semer le désordre et éteindre les planètes. Sa présence néfaste n’est cependant réellement terrifiante pour le jeune enfant. Il utilise comme soldat, les idées noires. Stupides individuellement, elles deviennent très dangereuses lorsqu’elles se regroupent pour former un monstre.

Sur chaque planète de nouveaux décors et de nouveaux personnages apparaissent,  permettant ainsi d'imaginer des histoires totalement indépendantes les unes des autres. Au total, 24 planètes sont visitées, 24 histoires sont rédigées, illustrées, mises en images, en paroles et en musique.

Dès les 17 et 18 novembre 2010 paraît le premier épisode, « La Planète du Temps », sous la forme de DVD, d’un livre pop-up, d’un grand album avec un CD audio et d’un roman 8/10 ans. La diffusion télévisée débutera à Noël avec un épisode de 52 minutes.