Un livre - une exposition

expo.png

A l'occasion de la sortie du livre Je vous écris de Versaillesnous visitons l'exposition Louis XIV, l'homme et le roi au château de Versailles, à l'invitation de Casterman. Loin des images de banquets ou des détails de la cérémonie du lever auxquels on pourrait s'attendre, l'exposition donne à voir des facettes très diverses du roi Louis XIV. On découvre ainsi le roi de gloire, une image officielle pour la postérité, le roi de guerre à la tête de ses troupes, le roi chrétien, le roi mécène protecteur des arts, le roi collectionneur. L'exposition présente plus de 300 oeuvres, jamais réunies auparavant, venues du monde entier.

L‘image du roi

Certains portraits de Louis XIV -- le Roi Soleil -- sont une image sublimée, allégorique. On admire dans ce registre des oeuvres du Bernin, Girardon, Rigaud, Cucci, Gole. D'autres, plus réalistes, le montrent atteint par l'âge et la maladie, comme ce saisissant relief de cire, moulé sur son visage. Les campagnes militaires sont documentées avec précision et lyrisme par les tableaux de Van der Meulen. Images publiques, plusieurs statues ont disparu à la Révolution, mais les reliefs qui ornaient leurs socles ont subsisté, comme ces frises de Coysevox narrant les haut-faits du souverain.

Le goût du roi

Meubles précieux, objets d'apparat sont une affirmation de la puissance royale, mais aussi un reflet des goûts personnels de Louis XIV. Tableaux, tapis, tapisseries, pierres précieuses, meubles d'apparat l’entourent, comme ce spectaculaire cabinet incrusté de pierres, de 1682. On verra aussi deux commodes de Boulle, rescapées des ventes du Garde Meuble royal sous Louis XV. Une nef en lapis lazuli attire l'oeil, un travail Italien, l'une des pièces phares de la collection royale de quelque 823 gemmes, dont quelques unes sont présentées ici sur un fond de miroirs anciens. Plus modestes mais émouvants, des pages de livres précieux offrent leurs couleurs très fraîches. Des tableaux de Patel, Van Der Meulen et Cotelle documentent les métamorphoses du château de Versailles et de ses jardins. Le roi mécène entretient une relation personnelle avec les peintres Le Brun et Mignard, les architectes Le Vau et Hardouin-Mansart, Lully pour la musique, Molière pour le théâtre, et Le Nôtre pour les jardins.

Château de Versailles, jusqu'au 7 février 2010. Fermé le lundi